loader image
29 juin 2022
简体中文 ZH-CN English EN Français FR

L'actualité Sino-Africaine

Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

Proverbe Africain

“Quand on aime il ne fait jamais nuit, l’autre nous donne la lumière”.

Proverbe Africain

“Dieu n’a fait qu’ébaucher l’homme, c’est sur terre que chacun se crée”.

Proverbe Africain

“Les marques du fouet disparaissent, la trace des injuresjamais.”

Proverbe Africain

“C’est en mer agitée qu’on reconnaît la qualité du bois du bateau”.

Proverbe Africain

“L’eau chaude n’oublie pas qu’elle a été froide”.

Proverbe Africain

“Les voiles des cœurs sont déchirés quand les cœurs se regardent en face”.

Proverbe Africain

“Si le labour se faisait avec la simple vue, n’importe qui moissonnerait”.

Proverbe Africain

“On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils finissent toujours par remonter à la surface“.

Proverbe Africain

“C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.”

Confucius

 “Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit”. 

Proverbe Africain

 “Quiconque taquine un nid de guêpes doit savoir courir.”. 

Proverbe Africain

“Quand un arbre tombe, on l’entend ; quand la forêt pousse, pas un bruit.”

Confucius

“Le bonheur n’est pas toujours dans un ciel éternellement bleu, mais dans les choses les plus simples de la vie.”

Confucius

Un Burkinabè devient le meilleur architecte au monde : Découvrez le lauréat

L’Afrique regorge de talents dans presque tous les domaines d’activité, cela ne fait aucun doute. Que ce soit dans le domaine du sport, les arts, la culture et la science, les africains se démarquent toujours mais sont peu mis sous les feux des projecteurs. Le Burkinabè Diébédo Francis Kéré vient de rentrer dans l’histoire en devenant le tout premier Africain à remporter le prix Pritzker qui représente la plus haute distinction en architecture. Créé en 1979, c’est l’équivalent du Nobel dans cette discipline.

Selon les membres du jury, Diébédo Francis a été récompensé « grâce à son engagement pour la justice sociale et à l’utilisation intelligente de matériaux locaux pour s’adapter et répondre au climat naturel ».

C’est la toute première fois qu’un architecte d’un pays africain reçoit la distinction qui a déjà couronné les plus grands noms de cet art, comme Frank Gehry, Tadao Ando, Renzo Piano, Zaha Hadid ou Jean Nouvel. Il est notamment connu pour son implication dans des projets au fort potentiel d’usage public, comme des écoles, et nombre d’ouvrages de Diébédo Francis Kéré sont situés sur le continent africain.

En 2004, cet architecte de 57 ans avait déjà reçu le prix Aga Khan d’architecture. Les organisateurs du prix Pritzker ont précisé que Francis Diébédo construit des institutions scolaires contemporaines, des établissements de santé, des logements professionnels, des bâtiments civiques et des espaces publics, souvent dans des pays où les ressources sont fragiles.

Entre autres réalisations attirant l’attention des experts de la sphère architecturale, figure la rénovation du parc national du Mali à Bamako, la conception des pavillons ou des installations au Danemark, en Allemagne, en Italie, au Royaume-Unis et en Amérique. Bien plus, il a utilisé des murs en argile rafraichissante et des eucalyptus en surplomb pour recouvrir des toits en tôle ondulée à l’institut de technologie du Burkina Faso.

Le célèbre architecte travaille stratégiquement avec les matériaux locaux de construction pour offrir des habitations solides et du confortables aux populations. Après les nombreux lauréats de ce célèbre prix cités ci-dessus, Diébédo Francis Kéré devient ainsi le 51è lauréat de l’international prix d’architecture Pritzker. 

Diébédo Francis Kéré naît à Gando, un village du Burkina Faso. Il est le fils aîné du chef du village. Faute d’école à Gando, il part à l’âge de sept ans pour faire ses études à Ouagadougou. Après sa scolarité, il devient charpentier. Puis, il part en Allemagne avec une bourse pour faire un stage. Il étudie l’architecture à Berlin, où il obtient son diplôme à l’Université technique de Berlin en 2004.

Pendant ses études, en 1998, il crée l’association Schulbausteine für Gando (« Des briques pour l’école de Gando ») pour financer son premier projet, une école primaire dans son village. Sa première école, faite de terre, est terminée en 2001. Il a obtenu le Prix d’architecture Aga Khan. Dans les années suivantes, il travaille sur d’autres projets en Gando et hors de son pays d’origine.

L’un des grands souhaits de Francis Kéré est de construire des écoles et ainsi promouvoir l’accès à l’éducation aux populations de son pays et dans bien d’autres pays. Parallèlement il souhaite aussi améliorer les conditions alimentaires dans son pays. L’un de ses grands projets est ainsi de créer une plantation de manguiers à Gando.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *