loader image
2 juillet 2022
简体中文 ZH-CN English EN Français FR

L'actualité Sino-Africaine

Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

Proverbe Africain

“Quand on aime il ne fait jamais nuit, l’autre nous donne la lumière”.

Proverbe Africain

“Dieu n’a fait qu’ébaucher l’homme, c’est sur terre que chacun se crée”.

Proverbe Africain

“Les marques du fouet disparaissent, la trace des injuresjamais.”

Proverbe Africain

“C’est en mer agitée qu’on reconnaît la qualité du bois du bateau”.

Proverbe Africain

“L’eau chaude n’oublie pas qu’elle a été froide”.

Proverbe Africain

“Les voiles des cœurs sont déchirés quand les cœurs se regardent en face”.

Proverbe Africain

“Si le labour se faisait avec la simple vue, n’importe qui moissonnerait”.

Proverbe Africain

“On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils finissent toujours par remonter à la surface“.

Proverbe Africain

“C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.”

Confucius

 “Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit”. 

Proverbe Africain

 “Quiconque taquine un nid de guêpes doit savoir courir.”. 

Proverbe Africain

“Quand un arbre tombe, on l’entend ; quand la forêt pousse, pas un bruit.”

Confucius

“Le bonheur n’est pas toujours dans un ciel éternellement bleu, mais dans les choses les plus simples de la vie.”

Confucius

Promouvoir un « marché du carbone »: la transition énergétique « intelligente » de Shanghai

En amont du fleuve Huangpu, dans le parc industriel de Minhang (sud-ouest de Shanghai), des équipements photovoltaïques sont installés sur le toit des bâtiments d’usine, et même le toit du parking bleu azur est recouvert d’une mince couche de panneaux photovoltaïques. Le raccordement au réseau n’est pas nécessaire pour la recharge des véhicules électriques car c’est le parking qui produit et vend l’électricité.

Cette « boîte magique énergétique » intègre des systèmes de production d’énergie éolienne, photovoltaïque, de stockage d’énergie, de batterie à utilisation en cascade et des installations de chargement, et s’appuie sur une gestion énergétique intelligente. La plateforme assure une gestion et un contrôle unifiés du système énergétique et fournit des solutions innovantes pour la conservation énergétique et la réduction de la consommation dans les parcs industriels.

Les parcs industriels sont des zones concentrées de consommation d’énergie, représentant près de 70 % de la consommation totale d’énergie du pays, et la conservation énergétique et la réduction des émissions restent une tâche difficile. Selon des estimations, la première phase du projet « boite magique énergétique » actuellement en cours dans le parc industriel de Minhang devrait permettre d’économiser chaque année environ 665 tonnes de charbon standard, de réduire les émissions de dioxyde de carbone d’environ 1 760 tonnes et les émissions de gaz nocifs d’environ 1,8 tonne.

Le projet de 14e Plan quinquennal de développement économique et social national de Shanghai et les Objectifs à long terme à l’horizon 2035 propose que Shanghai formule un plan d’action pour le pic des émissions de CO2 à l’échelle de la municipalité, axé sur les secteurs énergétique, sidérurgique et chimique et les principales unités consommatrices d’énergie pour garantir que les émissions de CO2 atteignent un pic d’ici 2025.

Les anciennes bases industrielles trouvent le sésame pour la réduction des émissions de CO2

Le vert et le bas carbone deviendront un défi majeur affectant la transformation et le développement du secteur sidérurgique. Le 20 janvier, la plus grande entreprise sidérurgique au monde, le groupe China Baowu, a annoncé son calendrier pour le pic carbone et la neutralité carbone « Nous nous efforcerons d’atteindre le pic des émissions de CO2 d’ici 2023 ; en 2025, d’avoir la capacité technologique de réduire de 30 % les émissions ; en 2035, de 30 % ; et en 2050, la neutralité carbone », a déclaré Chen Derong, secrétaire du comité du Parti et président du conseil d’administration de China Baowu lors d’une réunion du comité du Parti. Cela signifie que l’entreprise appuie sur le bouton « avance rapide » pour réduire les émissions de CO2.

Comment parvenir à une production plus propre, à une réduction du CO2 et à une réduction de la pollution dans les secteurs sidérurgique et pétrochimique ? La fabrication intelligente est devenue une arme pour améliorer la qualité et l’efficacité, aidant les entreprises à réduire leurs émissions. En septembre 2020, la Commission municipale d’information économique de Shanghai et six autres départements ont publié conjointement le Plan d’action spécial de Shanghai pour la construction de plus de 100 usines intelligentes (2020-2022), qui prévoit de promouvoir la construction de 100 usines intelligentes en trois ans et de faire le choix des technologies pour réduire « intelligemment » les émissions à Shanghai.

« Shanghai doit intégrer des technologies avancées vertes et bas carbone et des ressources industrielles de Chine et de l’étranger, soutenir vigoureusement le développement de technologies et des secteurs verts et bas carbone, promouvoir le développement et la croissance des secteurs verts comme les énergies nouvelles, les nouveaux matériaux, et la fabrication d’équipements haut de gamme, améliorer le niveau d’énergie et la contribution économique des industries vertes et bas carbone pour accroître la nouvelle dynamique de développement économique », a déclaré Cheng Peng, directeur du Bureau municipal de l’écologie et de l’environnement de Shanghai.

La Bourse du carbone à Shanghai, fruit de la sagesse 

Shanghai est la première ville de Chine à avoir mis en place des institutions et des systèmes d’échange de droits d’émission de CO2. La première institution d’échange de droits environnementaux du pays a été créée en 2008. Le système d’échange pilote a été lancé en 2011 et la bourse du carbone a été officiellement lancée en novembre 2013. A l’heure actuelle, le marché du CO2 de Shanghai compte environ 300 entreprises et quelque 400 institutions d’investissement dans 27 secteurs, notamment l’acier, l’énergie, la chimie, l’aviation, la navigation et la construction. C’est la seule zone pilote du pays à avoir atteint un taux de respect des engagements et de paiement des entreprises de 100 % pendant 7 années consécutives.

En tant que centre financier international, Shanghai a encouragé le développement de la finance verte avec le commerce du CO2 et renforcé la fonction de service financier pour le CO2 de Shanghai pour la Chine. La Bourse a successivement lancé des activités de services sur le marché du CO2 telles que le prêt de carbone, la mise en gage de carbone et la revente au service de la transition vers le bas carbone de l’économie réelle. Elle a également coopéré avec la Chambre de compensation de Shanghai pour lancer des instruments à terme sur les quotas de CO2 de Shanghai, qui est la première contrepartie centrale du pays à compenser les émissions de CO2 à terme, et qui est actuellement le seul produit dérivé financier de CO2 standard du pays.

Afin d’atteindre l’objectif du pic de carbone et de la neutralité carbone, Shanghai explore constamment de nouvelles voies.

En ouvrant la « carte énergétique » de Shanghai, la zone de Shanghai Qiantan, la zone de l’Expo A, Xuhui Binjiang et d’autres zones mettent en place des projets énergétique de distribution de gaz naturel. Le village de Xin’an, à Sanxing (Chongming) a construit un projet pastoral de démonstration d’énergie intelligente « Internet + » intégrant l’éolien, le photovoltaïque, le stockage et la recharge, qui est devenu un projet modèle de « communauté zéro carbone ».

En tant que pionnier et précurseur de la réforme et de l’ouverture, Shanghai continue de mener la difficile bataille pour réduire la pollution et rendre le ciel plus bleu, le sol plus vert et l’eau plus propre.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.