loader image
22 mai 2022
简体中文 ZH-CN English EN Français FR

L'actualité Sino-Africaine

 “Les liens de parenté se créent la nuit, dans l’intimité ; les liens de l’amitié se tissent le jour” 

Proverbe Africain

 “Dans la forêt, quand les branches se querellent, les racines s’embrassent”. 

Proverbe Africain

 “Là où on s’aime, il ne fait jamais nuit”. 

Proverbe Africain

“Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse continueront de glorifier le chasseur”

Proverbe Africain

“Le vieux se chauffe avec le bois récolté dans sa jeunesse”

Proverbe Africain

“La mauvaise fraternité est semblable à un eucalyptus : c’est au loin qu’il projette son ombre”.

Proverbe Africain

“Les voiles des cœurs sont déchirés quand les cœurs se regardent en face”.

Proverbe Africain

“Si le labour se faisait avec la simple vue, n’importe qui moissonnerait”.

Proverbe Africain

“Si tu as de nombreuses richesses, donnes de ton bien ; si tu possèdes peu, donne de ton cœur”.

Proverbe Africain

“Entendre ou lire sans réfléchir est une occupation vaine ; réfléchir sans livre ni maître est dangereux.”

Confucius

“C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.”

Confucius

 “Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit”. 

Proverbe Africain

 “On ne peut pas labourer, semer, récolter et manger le même jour”. 

Proverbe Africain

“Quand un arbre tombe, on l’entend ; quand la forêt pousse, pas un bruit.”

Confucius

“Le bonheur n’est pas toujours dans un ciel éternellement bleu, mais dans les choses les plus simples de la vie.”

Confucius

Pourquoi la Chine s’oppose au plan de travail de l’OMS sur une nouvelle étude de l’origine du coronavirus? l’ambassadeur de la Chine en Côte d’Ivoire se prononce

Un bras de fer est observé depuis un certain moment entre la Chine et l’OMS à propos de l’origine de la pandémie de Covid-19. Nombreux sont les critiques qui souhaitent savoir les raisons qui motivent la Chine à ne pas céder aux exigences de l’Organisation Internationale de la Santé (OMS). Dans une interview accordée à Abidjan.net, organe d’information, l’ambassadeur de la Chine en Côte d’Ivoire, Wan Li, a donné quelques éléments de réponse sur ce sujet d’actualité.

Sur le sujet, l’ambassadeur de la Chine en Côte d’Ivoire, Wan Li a indiqué ceci :

 “La Chine a toujours attaché une grande importance à l’étude sur l’origine du virus à l’échelle mondiale et, dans un esprit scientifique, a pris une part active à la coopération globale à cet égard. La Chine a travaillé en collaboration avec l’OMS dès le début de l’épidémie, a partagé aussi vite que possible la séquence génétique du virus et a invité à deux reprises des experts de l’OMS en Chine dans le cadre de l’étude sur l’origine du virus.

En mars dernier, l’OMS a officiellement publié le rapport d’études conjointes Chine-OMS. Ce rapport fournit les conclusions les plus fiables, professionnelles et scientifiques sur la question du traçage de l’origine du virus et donne des recommandations concrètes pour les travaux futurs. Selon ce rapport, il est extrêmement improbable que le virus fuie d’un laboratoire, et il faut poursuivre l’étude sur l’origine du virus dans différents pays et différentes localités du monde. Il faut souligner que ce rapport utile est rédigé dans le respect des procédures de l’OMS et de la méthode scientifique. Il fait autorité et peut résister à l’épreuve de la science et de l’histoire. Officiellement publié par l’OMS, il peut servir de base et de guide sur le traçage de l’origine du virus à l’échelle mondiale. Toute tentative visant à renverser ou à détourner les conclusions de ce rapport constitue une manipulation politique irrespectueuse à la science et aux scientifiques du monde. La partie chinoise travaille actuellement à mettre en œuvre les recommandations du rapport et entend partager avec les autres parties les acquis de son étude sur l’origine du virus.

De l’autre côté, l’OMS et les autres parties doivent respecter et exécuter les conclusions et recommandations du rapport d’études conjointes, qui par ailleurs ont été reconnues par la communauté internationale et le monde scientifique. Le traçage de l’origine du virus dans l’avenir doit et ne peut que se faire sur la base de ces conclusions et recommandations, au lieu de reprendre les travaux déjà effectués. Conformément aux résolutions pertinentes de l’Assemblée Mondiale de la Santé, le Secrétariat de l’OMS doit mener d’amples consultations avec les Etats membres sur le plan de travail et le mécanisme de suivi du traçage de l’origine du virus et respecter pleinement les avis des Etats membres dont surtout ceux qui font l’objet de l’étude sur l’origine du virus, afin de promouvoir une coopération effective et efficace. 

J’aimerais aussi souligner que plusieurs laboratoires dans différents pays du monde ont déclaré avoir détecté des anticorps du coronavirus SARS-COV-2 dans des échantillons sériques prélevés avant l’apparition de l’épidémie. Les résultats indiquent une possible infection du virus précédant le premier cas enregistré que nous connaissons. D’ailleurs, les analyses sur l’évolution génétique du virus montrent que le virus pourrait circuler dans différentes localités du monde avant d’être identifié en Chine. Par conséquent, il est indispensable de poursuivre le traçage de l’origine du virus dans différentes localités du monde”.

A la question de savoir les actions concrètes de la Chine pour l’éradication de la pandémie de Coronavirus, l’ambassadeur a répondu que “la Chine tient sa promesse de faire des vaccins un bien public mondial. Nous avons pris l’initiative de fournir des vaccins au monde et surtout à des pays africains et à d’autres pays en développement. Depuis septembre 2020, la Chine, malgré ses capacités de productions limitées et sa demande domestique accrue de vaccins, a commencé à fournir des vaccins à des pays ayant un besoin urgent. Jusqu’à présent, la Chine a fourni et est en train de fournir plus de 770 millions de doses de vaccins chinois, dont des doses offertes en don à plus de 100 pays et d’autres exportées à plus de 60 pays. Cela fait de la Chine le premier contributeur de vaccins au monde entier”.

Poursuivant, il a ajouté que “la Chine soutient la coopération internationale en matière de vaccins sans objectifs politiques, ni calclul d’intérêts économiques, ni conditions politiques. Notre seul objectif est de faire des vaccins un bien public mondial appartenant aux peuples du monde et de contribuer à la risposte mondiale contre la COVID-19“.

Evoquant les dons en termes de doses de vaccins à l’endroit de la Côte d’Ivoire, l’ambassadeur a fait savoir que, le gouvernement chinois a fourni au gouvernement ivoirien un lot de 100 000 doses de vaccins, et bien d’autres dons seront faits en fonction de la demande.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *