loader image
7 juillet 2022
简体中文 ZH-CN English EN Français FR

L'actualité Sino-Africaine

Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

Proverbe Africain

“Quand on aime il ne fait jamais nuit, l’autre nous donne la lumière”.

Proverbe Africain

“Dieu n’a fait qu’ébaucher l’homme, c’est sur terre que chacun se crée”.

Proverbe Africain

“Les marques du fouet disparaissent, la trace des injuresjamais.”

Proverbe Africain

“C’est en mer agitée qu’on reconnaît la qualité du bois du bateau”.

Proverbe Africain

“L’eau chaude n’oublie pas qu’elle a été froide”.

Proverbe Africain

“Les voiles des cœurs sont déchirés quand les cœurs se regardent en face”.

Proverbe Africain

“Si le labour se faisait avec la simple vue, n’importe qui moissonnerait”.

Proverbe Africain

“On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils finissent toujours par remonter à la surface“.

Proverbe Africain

“C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.”

Confucius

 “Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit”. 

Proverbe Africain

 “Quiconque taquine un nid de guêpes doit savoir courir.”. 

Proverbe Africain

“Quand un arbre tombe, on l’entend ; quand la forêt pousse, pas un bruit.”

Confucius

“Le bonheur n’est pas toujours dans un ciel éternellement bleu, mais dans les choses les plus simples de la vie.”

Confucius

Lutte contre l’Ebola : l’aide médicale chinoise à l’Afrique, un bon exemple de coopération Sud-Sud

La chine en plus de son expertise technologique aux africains, se rend toujours disponible pour soutenir et épauler les africains sur le plan médicale. En mars 2014, l’épidémie d’Ebola a éclaté en Afrique de l’Ouest et est devenue une crise mondiale de santé publique. Répondant rapidement aux appels des pays touchés et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le gouvernement chinois n’a pas perdu de temps pour envoyer du personnel médical et des fournitures dans la région touchée, fournissant quatre séries d’aide d’urgence totalisant 750 millions de yuans (115,38 millions de dollars).

Huang Shun était le chef de l’équipe d’infirmières du deuxième groupe de travail médical envoyé par le gouvernement chinois en Sierra Leone. Au centre d’observation d’Ebola de l’hôpital de l’amitié Chine-Sierra Leone, Huang a rencontré Yayoma pour la première fois. Cette fillette de neuf ans venait de perdre sa mère et était devenue orpheline. Elle-même patiente d’Ebola, Yayoma souffrait d’une forte fièvre, de vomissements, de diarrhée et d’incontinence, et n’avait rien pu manger pendant trois jours. Pour sauver cette fille mourante, Huang et son équipe se sont relayés pour prendre sa température et lui donner des médicaments et de l’eau. Pour l’aider à traverser cette période difficile, Huang et 13 autres femmes médecins du groupe de travail ont décidé de faire quelque chose. L’amour et les soins de ses “mères chinoises” ont redonné le sourire sur le visage de Yayoma.

En plus du personnel médical, le gouvernement chinois a également envoyé des scientifiques pour mener des recherches et du développement de vaccins dans les zones les plus touchées. Parmi eux se trouvait Chen Wei, de l’Académie chinoise d’ingénierie et chercheur de l’Académie des sciences médicales militaires. Elle a dirigé son équipe à plusieurs reprises en Sierra Leone, frappée par Ebola, avant de développer le premier vaccin contre Ebola au monde avec mutation génique en 2014. Il s’agit du vaccin Ebola le plus ciblé au monde et de la première dose de vaccin en poudre lyophilisée pouvant être conservée pendant au moins deux semaines à 37 degrés Celsius, ce qui signifie qu’il peut être largement utilisé en Afrique de l’Ouest tropicale, où la logistique de la chaîne du froid est à peine possible. Dans ses rencontres rapprochées avec Ebola, Chen Wei s’est mise en danger pour la santé de certaines populations africaines.

En avril 1963, le gouvernement chinois a envoyé une équipe de 24 travailleurs médicaux en Algérie à la demande de cette dernière. C’était le début de l’aide médicale de la Chine à l’Afrique, qui n’a cessé de croître au fil des ans. Sous la direction du PCC, la Chine a envoyé 21 000 personnels médicaux dans plus de 50 pays et régions d’Afrique, fourni 220 millions de traitements aux Africains, formé des dizaines de milliers de personnels médicaux locaux, construit des hôpitaux et fait don de médicaments. Certains des travailleurs médicaux chinois ont même donné leur vie dans l’exercice de leurs fonctions à cause de guerres, d’accidents et de maladies. Près de 1 000 membres du personnel médical chinois ont reçu des médailles présidentielles et d’autres récompenses prestigieuses de leurs pays hôtes. Les équipes médicales chinoises en Afrique ont été saluées comme des anges en blanc, un bon exemple de coopération Sud-Sud,

Comme l’a dit le président Xi Jinping à l’ouverture de la 73e Assemblée mondiale de la santé, “l’humanité est une communauté de destin. La solidarité et la coopération sont notre arme la plus puissante pour vaincre le virus. C’est la leçon clé que le monde a tirée des combats. Le VIH/SIDA, Ebola, la grippe aviaire, la grippe A (H1N1) et d’autres épidémies majeures. Et la solidarité et la coopération sont un moyen sûr par lequel nous, peuples du monde, pouvons vaincre ce nouveau coronavirus.” Le PCC est fermement convaincu que l’humanité partage le même avenir et que le gouvernement chinois ne prendra pas seulement soin de la vie et de la santé du peuple chinois, mais restera également déterminé à promouvoir la santé publique dans le monde.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.