loader image
27 novembre 2022
简体中文 ZH-CN English EN Français FR

L'actualité Sino-Africaine

Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

Proverbe Africain

“Quand on aime il ne fait jamais nuit, l’autre nous donne la lumière”.

Proverbe Africain

“Dieu n’a fait qu’ébaucher l’homme, c’est sur terre que chacun se crée”.

Proverbe Africain

“Les marques du fouet disparaissent, la trace des injuresjamais.”

Proverbe Africain

“C’est en mer agitée qu’on reconnaît la qualité du bois du bateau”.

Proverbe Africain

“L’eau chaude n’oublie pas qu’elle a été froide”.

Proverbe Africain

“Les voiles des cœurs sont déchirés quand les cœurs se regardent en face”.

Proverbe Africain

“Si le labour se faisait avec la simple vue, n’importe qui moissonnerait”.

Proverbe Africain

“On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils finissent toujours par remonter à la surface“.

Proverbe Africain

“C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.”

Confucius

 “Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit”. 

Proverbe Africain

 “Quiconque taquine un nid de guêpes doit savoir courir.”. 

Proverbe Africain

Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

Proverbe Africain

“Quand on aime il ne fait jamais nuit, l’autre nous donne la lumière”.

Proverbe Africain

“Dieu n’a fait qu’ébaucher l’homme, c’est sur terre que chacun se crée”.

Proverbe Africain

“Les marques du fouet disparaissent, la trace des injuresjamais.”

Proverbe Africain

“C’est en mer agitée qu’on reconnaît la qualité du bois du bateau”.

Proverbe Africain

“L’eau chaude n’oublie pas qu’elle a été froide”.

Proverbe Africain

“Les voiles des cœurs sont déchirés quand les cœurs se regardent en face”.

Proverbe Africain

“Si le labour se faisait avec la simple vue, n’importe qui moissonnerait”.

Proverbe Africain

“On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils finissent toujours par remonter à la surface“.

Proverbe Africain

“C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.”

Confucius

 “Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit”. 

Proverbe Africain

 “Quiconque taquine un nid de guêpes doit savoir courir.”. 

Proverbe Africain

Le Cameroun lance un projet d’une valeur de 800 milliards de Fcfa, les bailleurs de fonds attendus

Les autorités camerounaises recherchent des bailleurs pour la création de zones industrielles Spéciales pour l’industrialisation de la filière bois au Cameroun. Ce projet évalué à hauteur de 800 milliards de Fcfa vise à relever le niveau de transformation de bois local et de pallier à la nouvelle règle d’interdiction de l’exportation du bois.

Le Ministère des mines, de l’industrie et du développement technologique (Minmidt) du Cameroun, suivant les orientations des cadres de planification stratégique que sont la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 (SND30) et le Plan de Développement d’Industrialisation (PDI), a lancé un appel à financement d’un projet de 800 milliards de FCFA pour la création des Zones Économiques Spéciales pour l’industrialisation de la filière bois au Cameroun.

Selon le Ministère des mines, de l’industrie et du développement technologique (Minmidt), ce projet qui a pour objectif d’accroître la contribution de l’industrie manufacturière de bois dans la formation du PIB sera implanté dans les villes de Douala, Edéa, Kribi et Bertoua, respectivement dans les régions du Littoral, Sud et de l’Est du Cameroun.

Outre cela, le ministère précise que ce projet consiste à la mise en place d’une zone économiquement favorable à la transformation du bois dans les zones à forte exploitation forestière telle que Bertoua et les centres économiques bénéficiant d’importantes infrastructures de développement comme Douala, Edéa et Kribi.

Selon une étude réalisée par le centre pour l’environnement et le développement (CED) et l’Environmental Investigation Agency  (EIA), le Cameroun est encore à la traine en ce qui concerne la transformation du bois produit.

A ce jour, 160 unités de transformation de bois sont opérationnelles au Cameroun pour 25.000 emplois directs. Mais les experts estiment que le secteur forestier peut générer plutôt jusqu’à 55.000 emplois directs si la transformation des grumes se fait localement.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *