loader image
29 juin 2022
简体中文 ZH-CN English EN Français FR

L'actualité Sino-Africaine

Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

Proverbe Africain

“Quand on aime il ne fait jamais nuit, l’autre nous donne la lumière”.

Proverbe Africain

“Dieu n’a fait qu’ébaucher l’homme, c’est sur terre que chacun se crée”.

Proverbe Africain

“Les marques du fouet disparaissent, la trace des injuresjamais.”

Proverbe Africain

“C’est en mer agitée qu’on reconnaît la qualité du bois du bateau”.

Proverbe Africain

“L’eau chaude n’oublie pas qu’elle a été froide”.

Proverbe Africain

“Les voiles des cœurs sont déchirés quand les cœurs se regardent en face”.

Proverbe Africain

“Si le labour se faisait avec la simple vue, n’importe qui moissonnerait”.

Proverbe Africain

“On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils finissent toujours par remonter à la surface“.

Proverbe Africain

“C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.”

Confucius

 “Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit”. 

Proverbe Africain

 “Quiconque taquine un nid de guêpes doit savoir courir.”. 

Proverbe Africain

“Quand un arbre tombe, on l’entend ; quand la forêt pousse, pas un bruit.”

Confucius

“Le bonheur n’est pas toujours dans un ciel éternellement bleu, mais dans les choses les plus simples de la vie.”

Confucius

La transmission de l’expertise chinoise en matière agricole donne de bons résultats en Afrique

Une experte chinoise du nom de He Wang, spécialiste dans le domaine de la pêche et de l’élevage a transmis pendant de nombreuses années les techniques agricoles et de la pisciculture en Ethiopie. Ces enseignements ont produit de bons résultats dans les domaines cités.

Lors d’un entretien accordé à un média local, la spécialiste a déclaré ceci : « Il y a 20 ans, j’ai eu un rêve africain, découvrir ce continent mystérieux et faire quelque chose pour son industrie de la pêche ».

Cette chercheuse émérite en sciences halieutiques à l’Institut des sciences halieutiques du Hunan à Changsha, la capitale provinciale avait été sélectionnée en 2003 pour un programme de coopération sino-éthiopien. C’est cette même année qu’elle a foulé le sol Ethiopien pour la première fois.

Affectée par le ministère Chinois de l’agriculture dans ce pays situé sur la corne de l’Afrique, elle travaillait au Collège ATVET, une école professionnelle agricole située dans le Sud du pays. Après avoir passé plus de 2 ans dans le pays, les résultats observés dans son domaine sont assez satisfaisants selon nos sources. En 18 ans, elle a pu former 3 500 personnes aux subtilités de la pisciculture.

Ses classes étaient composées d’étudiants réguliers, d’enseignants, d’experts et de techniciens agricoles, d’agriculteurs et d’entrepreneurs. Lors d’une interview, elle a affirmé qu’elle est heureuse de voir ses étudiants produire et faire consommer du poisson élevé. « Quand je vois que beaucoup de mes étudiants sont devenus des piliers du secteur de la pêche en Éthiopie et que les habitants peuvent désormais manger du poisson élevé au lieu d’avoir à attraper du poisson, je sens que tous mes efforts ont porté leurs fruits et c’est la meilleure récompense pour moi », a-t-elle déclaré.

Avec des organisations locales, celle-ci a établi des fiches techniques afin de pouvoir mettre en œuvre son expertise. Selon le ministère de l’Agriculture et des Affaires rurales, près de 60 000 enseignants, étudiants et techniciens agricoles ont été formés au profit de l’Éthiopie. Tang Lixia, professeure en l’agriculture à l’Université agricole de Chine à Beijing, a fait savoir que le domaine de l’agriculture est au centre des relations sino-africaines.

« L’agriculture a toujours été une partie importante de la coopération sino-africaine, qui a commencé par la fourniture par la Chine d’une assistance à la construction de fermes et d’entreprises agricoles en Afrique, et a évolué vers d’autres formes telles que l’encouragement du commerce et de l’investissement », a-t-elle déclaré.

Poursuivant, elle a fait savoir que “l’aide chinoise a considérablement stimulé le développement de l’agriculture dans de nombreux pays africains, dont la Tanzanie, l’Ouganda et la Zambie, et a contribué à atténuer la faim dans ces pays”. Comme plusieurs pays africains, la coopération sino-africaine booste les économies dont celle de la Mozambique. Les conseils de techniciens chinois ont aidé à faire la différence avec d’autres nations.

Vu les défis majeurs de l’agriculture dans les pays africains, Mme Tang, de l’Université agricole de Chine, estime que malgré les grands progrès déjà réalisés, la coopération agricole sino-africaine a encore plus de marge pour se développer.

Photo : Courier international

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *