loader image
28 juin 2022
简体中文 ZH-CN English EN Français FR

L'actualité Sino-Africaine

Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

Proverbe Africain

“Quand on aime il ne fait jamais nuit, l’autre nous donne la lumière”.

Proverbe Africain

“Dieu n’a fait qu’ébaucher l’homme, c’est sur terre que chacun se crée”.

Proverbe Africain

“Les marques du fouet disparaissent, la trace des injuresjamais.”

Proverbe Africain

“C’est en mer agitée qu’on reconnaît la qualité du bois du bateau”.

Proverbe Africain

“L’eau chaude n’oublie pas qu’elle a été froide”.

Proverbe Africain

“Les voiles des cœurs sont déchirés quand les cœurs se regardent en face”.

Proverbe Africain

“Si le labour se faisait avec la simple vue, n’importe qui moissonnerait”.

Proverbe Africain

“On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils finissent toujours par remonter à la surface“.

Proverbe Africain

“C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.”

Confucius

 “Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit”. 

Proverbe Africain

 “Quiconque taquine un nid de guêpes doit savoir courir.”. 

Proverbe Africain

“Quand un arbre tombe, on l’entend ; quand la forêt pousse, pas un bruit.”

Confucius

“Le bonheur n’est pas toujours dans un ciel éternellement bleu, mais dans les choses les plus simples de la vie.”

Confucius

La chine et l’Afrique tissent un important partenariat numérique

Lors d’un Forum sur le développement et la coopération d’Internet Chine-Afrique tenu ces derniers jours, les dirigeants chinois et Africains ont tissé un important partenariat numérique. La chine a évoqué sa volonté de soutenir les pays africains dans le cadre du redressement du secteur numérique.

Lors de cet important Forum, Deng Li, ministre assistant des Affaires Etrangères, a déclaré que : «la volonté de la Chine d’œuvrer avec l’Afrique pour élargir la coopération sur l’économie numérique, la ville intelligente, la 5G et d’autres nouvelles formes d’activités». Pour lui, il est important que l’Afrique et la Chine coopèrent efficacement dans le secteur numérique car selon lui, «dans le monde d’aujourd’hui, le développement accéléré de la nouvelle génération de technologies numériques a généré de nouveaux changements dans la production, créé de nouveaux espaces pour les activités humaines et étendu la gouvernance d’État dans de nouveaux domaines».

Il faut noter que depuis l’avènement de la pandémie de Coronavirus dans le monde, le secteur numérique a connu une influence positive dans le monde. Ce secteur, aujourd’hui, reste et demeure un facteur important et incontournable dans la relance économique des pays du monde. La coopération entre l’Afrique et la Chine renforcée via le Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité pour lutter contre la Covid-19, a déjà engendré la réalisation de plusieurs projets.

Grâce à cette coopération Sino-africaine, le premier réseau commercial indépendant 5G a été construit en Afrique via la coopération entre une entreprise chinoise et une entreprise sud-africaine ; le Centre national de données du Sénégal, réalisé avec le soutien financier et technique de la Chine, a été officiellement inauguré ; la Electronic World Trade Plateform (eWTP) a fait connaître les produits africains aux Chinois ; des initiatives comme «Seeds for the Future» de Huawei et «Africa’s Business Heroes» d’Alibaba ont contribué à la formation de jeunes talents africains dans l’industrie d’Internet, a révélé le ministre assistant.

Dans l’optique de travailler conjointement avec l’Afrique , le ministre assistant indique que «la Chine entend élaborer et mettre en œuvre conjointement avec l’Afrique un plan de partenariat Chine-Afrique sur l’innovation numérique».

Des perspectives ont été énumérées dans ce nouveau partenariat. Et ces perspectives sont les suivantes :

  • Premièrement, renforcer les infrastructures numériques pour construire des artères informatiques en faveur du développement économique et social. La Chine partagera avec l’Afrique les résultats de recherches en technologies numériques et favorisera l’interconnexion des infrastructures numériques. Elle encouragera les entreprises chinoises à coopérer avec la partie africaine pour participer à la construction d’infrastructures numériques telles que les backbones optiques, les interconnexions transfrontalières et les réseaux de télécommunications de nouvelle génération. Elle travaillera au développement d’Internet au profit des régions reculées en Afrique pour connecter le « dernier kilomètre ».
  • Deuxièmement, développer l’économie numérique et promouvoir le développement intégré des technologies numériques et de l’économie réelle. La Chine est prête à aider l’Afrique à améliorer le niveau de numérisation des services publics et des entreprises et à promouvoir l’industrialisation par les nouvelles technologies telles que l’informatique en nuage, l’intelligence artificielle, l’Internet des objets et le paiement mobile. Elle renforcera la coopération avec l’Afrique sur le commerce électronique et favorisera l’entrée des produits africains de qualité sur le marché chinois. Elle contribuera à l’accélération de l’intégration des chaînes d’information et industrielles africaines par le commerce électronique transfrontalier.
  • Troisièmement, développer l’éducation au numérique pour surmonter le «goulot d’étranglement des talents» dans l’innovation numérique. La Chine mettra en œuvre des projets tels que le «Talented Young Scientist Program» et le «International Youth Innovation and Enterpreneurship Program (Cirrus Program)» et renforcera sa coopération avec l’Afrique sur l’éducation à distance. Elle continuera de soutenir la formation de jeunes Africains dans le domaine du numérique et encouragera les entreprises chinoises à renforcer les échanges et la coopération avec les professionnels africains du domaine de l’innovation numérique.
  • Quatrièmement, promouvoir l’inclusion numérique au service des Africains. La Chine entend soutenir les efforts des pays africains d’appliquer les technologies numériques dans les transports, les soins médicaux, les services financiers et d’autres domaines du bien-être social, et dans la construction de « villes intelligentes », le renforcement de la gouvernance d’État et la lutte contre l’épidémie. Elle encouragera les entreprises chinoises à participer à la création dans les pays africains de plateformes des services publics comme l’administration électronique, le paiement en ligne et la monnaie numérique.
  • Cinquièmement, défendre ensemble la sécurité numérique et améliorer la capacité de gouvernance numérique. La Chine se réjouira de voir l’Afrique rejoindre l’Initiative sur la construction conjointe de la communauté d’avenir partagé dans le cyberespace et l’Initiative mondiale sur la sécurité des données. Elle est prête à œuvrer avec l’Afrique pour renforcer le dialogue et la communication sur les réponses d’urgence en matière de cybersécurité et les lois et règlements sur l’Internet, créer un environnement ouvert, équitable et non discriminatoire pour le développement numérique et discuter et élaborer ensemble des règles de gouvernance numérique mondiale.
  • Sixièmement, mettre en place des plateformes de coopération pour promouvoir le progrès numérique par des échanges. La Chine est prête à discuter avec l’Afrique de l’instauration d’un dialogue de haut niveau sur leur coopération numérique. Elle renforcera la communication et les échanges avec les gouvernements africains et l’organisation « Smart Africa », et continuera d’organiser des activités telles que la « China InnoTour for African Young Scientists » et d’appuyer la construction du Centre de coopération Chine-Afrique sur l’innovation.

Aussi, dans le but de renforcer les capacités africaines en matière de protection de l’environnement, d’agriculture et de surveillance des catastrophes, le prochain Forum de coopération Chine-Afrique sur le système de satellites Beidou sera axé sur les technologies de pointe. Plusieurs campagnes seront menées par des sociétés chinoises pour la promotion du commerce électronique des produits africains, a ajouté le ministre assistant.

Pour lui, l’Afrique a de fortes chances en termes de développement numérique, mais ce développement numérique sera plus perceptible grâce à une coopération Chine-Afrique plus accentuée. «le développement de l’économie numérique en Afrique a de belles perspectives et la coopération numérique entre la Chine et l’Afrique est très prometteuse. La Chine est prête à travailler avec l’Afrique pour construire une «Afrique numérique» , a conclu le ministre Deng Li.

Photo : L’info Express

Partager

Une réflexion sur “La chine et l’Afrique tissent un important partenariat numérique

  • avril 3, 2022 à 11:23
    Permalien

    Fnbwxg https://oscialipop.com – Cialis Rakore Dmsvyh Kidney yang deficiency could bring on back pain and leg cramps so the advised remedy was jingui shen qiwan the kidney qi remedycontaining among other herbs fu zi aconite root mudan pi peony root fu ling China root and sheng dihuang rehmannia or Chinese foxglove. is cialis generic The configuration of the electrons around the nucleus was not known at that time. https://oscialipop.com – where to buy cialis cheap

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *