loader image
4 octobre 2022
简体中文 ZH-CN English EN Français FR

L'actualité Sino-Africaine

Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

Proverbe Africain

“Quand on aime il ne fait jamais nuit, l’autre nous donne la lumière”.

Proverbe Africain

“Dieu n’a fait qu’ébaucher l’homme, c’est sur terre que chacun se crée”.

Proverbe Africain

“Les marques du fouet disparaissent, la trace des injuresjamais.”

Proverbe Africain

“C’est en mer agitée qu’on reconnaît la qualité du bois du bateau”.

Proverbe Africain

“L’eau chaude n’oublie pas qu’elle a été froide”.

Proverbe Africain

“Les voiles des cœurs sont déchirés quand les cœurs se regardent en face”.

Proverbe Africain

“Si le labour se faisait avec la simple vue, n’importe qui moissonnerait”.

Proverbe Africain

“On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils finissent toujours par remonter à la surface“.

Proverbe Africain

“C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.”

Confucius

 “Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit”. 

Proverbe Africain

 “Quiconque taquine un nid de guêpes doit savoir courir.”. 

Proverbe Africain

Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

Proverbe Africain

“Quand on aime il ne fait jamais nuit, l’autre nous donne la lumière”.

Proverbe Africain

“Dieu n’a fait qu’ébaucher l’homme, c’est sur terre que chacun se crée”.

Proverbe Africain

“Les marques du fouet disparaissent, la trace des injuresjamais.”

Proverbe Africain

“C’est en mer agitée qu’on reconnaît la qualité du bois du bateau”.

Proverbe Africain

“L’eau chaude n’oublie pas qu’elle a été froide”.

Proverbe Africain

“Les voiles des cœurs sont déchirés quand les cœurs se regardent en face”.

Proverbe Africain

“Si le labour se faisait avec la simple vue, n’importe qui moissonnerait”.

Proverbe Africain

“On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils finissent toujours par remonter à la surface“.

Proverbe Africain

“C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.”

Confucius

 “Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit”. 

Proverbe Africain

 “Quiconque taquine un nid de guêpes doit savoir courir.”. 

Proverbe Africain

Des investisseurs chinois participent à la modernisation de 145 territoires de la RDC

Le 9 août dernier, des investisseurs chinois avec à leur tête le Ministre du Développement Rural, François Rubota ont été reçus par le Premier ministre de la RDC, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge. Cette rencontre a eu lieu dans le cadre du programme de modernisation de certains territoires de la République Démocratique de Congo (RDC).

Venus présenter une série de projets pour le développement de la RDC, les investisseurs Chinois ont exprimé leur volonté à accompagner le gouvernement de la RDC. Au cours d’un point de presse, le Ministre du développement rural, François Rubota a fait savoir que les investisseurs chinois «sont porteurs d’un message pour accompagner la République Démocratique du Congo au regard de la vision de son Excellence Monsieur le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, dans un programme qu’on appelle ‘Programme d’appui à la modernisation des villages’».

Les projets en cours pour la modernisation des villages sont entre autres : la construction des logements sociaux, de la construction des édifices, des centres de santé, des hôpitaux, des écoles, des infrastructures de base, le bitumage des routes de desserte agricole et quelques voiries urbaines. Et ces projets figurent sur la liste que la délégation chinoise a présentée au Premier ministre.

Le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a, selon nos sources validé les projets des investisseurs Chinois et demandé la date du début des travaux. «Il a réagi positivement, en posant même la question de savoir quand-est-ce que les travaux peuvent effectivement débuter. La délégation chinoise a promis qu’à son retour, ils vont se mettre à pied d’œuvre pour que le projet commence le plus rapidement possible en donnant un délai d’un mois ou tout au plus, deux mois», a fait savoir le ministre développement rural.

Concernant le financement et les délais des travaux, François Rubota a révélé que  «le financement viendra des banques chinoises au titre de prêt à la RDC. Le remboursement pourrait se faire par des infrastructures qui pourront être développées à travers tous les territoires avec beaucoup d’activités qui seront développées sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo. Un calendrier est fixé. Disons que d’ici deux mois, les travaux commencent. Dans deux ans, d’ici 2023, des projets seront déjà réalisés et la suite pourrait continuer». Le Premier Ministre de la RDC, lui, a rassuré les investisseurs sur la faisabilité des projets.

L’ambassadeur Chinois en RDC,  Zhu Jing a pour sa part exprimé sa satisfaction et a appelé à l’amélioration de la Coopération entre les deux pays. “La coopération sino-congolaise mérite d’être améliorée constamment. Si les deux parties, après la consultation amicale, décident de modifier quelque chose, ou d’améliorer le partenariat, je crois que les entreprises chinoises seront ouvertes, c’est notre objectif final“, a-t-il déclaré.

Selon Stephen Bwansa Mabele, représentant de Greter kingdom, ce projet va se tenir sur un programme très bref. D’ici à deux mois, nous aurons à commencer certaines concrétisations du projet. C’est pourquoi, il y a un programme qui est établi là-dedans. Nous allons, d’ici à deux mois, commencer la réalisation de ce projet. Les deux provinces sur lesquelles nous avons déjà des études de faisabilité et d’autres qui vont se faire, sont les provinces de Tanganyika et de Kongo Central».

Il faut noter que le coût des investissements chinois en RDC s’élève à 176 millions USD (158,4 milliards d’euros). Pour l’ambassadeur chinois Zhu Jing,” la RDC est devenue la première destination des investissements chinois en Afrique durant les six premiers mois de l’année 2021. Je crois que c’est un progrès remarquable. La coopération sino-congolaise est une coopération gagnant-gagnant“.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *