loader image
29 novembre 2022
简体中文 ZH-CN English EN Français FR

L'actualité Sino-Africaine

Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

Proverbe Africain

“Quand on aime il ne fait jamais nuit, l’autre nous donne la lumière”.

Proverbe Africain

“Dieu n’a fait qu’ébaucher l’homme, c’est sur terre que chacun se crée”.

Proverbe Africain

“Les marques du fouet disparaissent, la trace des injuresjamais.”

Proverbe Africain

“C’est en mer agitée qu’on reconnaît la qualité du bois du bateau”.

Proverbe Africain

“L’eau chaude n’oublie pas qu’elle a été froide”.

Proverbe Africain

“Les voiles des cœurs sont déchirés quand les cœurs se regardent en face”.

Proverbe Africain

“Si le labour se faisait avec la simple vue, n’importe qui moissonnerait”.

Proverbe Africain

“On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils finissent toujours par remonter à la surface“.

Proverbe Africain

“C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.”

Confucius

 “Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit”. 

Proverbe Africain

 “Quiconque taquine un nid de guêpes doit savoir courir.”. 

Proverbe Africain

Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

Proverbe Africain

“Quand on aime il ne fait jamais nuit, l’autre nous donne la lumière”.

Proverbe Africain

“Dieu n’a fait qu’ébaucher l’homme, c’est sur terre que chacun se crée”.

Proverbe Africain

“Les marques du fouet disparaissent, la trace des injuresjamais.”

Proverbe Africain

“C’est en mer agitée qu’on reconnaît la qualité du bois du bateau”.

Proverbe Africain

“L’eau chaude n’oublie pas qu’elle a été froide”.

Proverbe Africain

“Les voiles des cœurs sont déchirés quand les cœurs se regardent en face”.

Proverbe Africain

“Si le labour se faisait avec la simple vue, n’importe qui moissonnerait”.

Proverbe Africain

“On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils finissent toujours par remonter à la surface“.

Proverbe Africain

“C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.”

Confucius

 “Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit”. 

Proverbe Africain

 “Quiconque taquine un nid de guêpes doit savoir courir.”. 

Proverbe Africain

Côte d’Ivoire: Un Doctorant obtient la mention très honorable après la présentation de ses travaux de thèse sur la Chine

Ce lundi 31octobre 2022, M. DIAKITE Brahima a soutenu sa thèse unique de Doctorat en histoire contemporaine à l’Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan (UFHB). Il a été jugé digne du grade de Docteur à l’unanimité d’un jury composé de cinq professeurs d’Université avec une mention très honorable.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 20211223051644_090798.jpg.

M. DIAKITE Brahima est désormais Docteur en Relations Internationales option histoire contemporaine. L’impétrant a présenté au jury présidé par M. TSIGBE Koffi Nutefé, professeur titulaire d’histoire contemporaine à l’Université de Lomé, les résultats de ses travaux de recherche. Sa démarche analytique visait à expliquer l’émergence de la Chine depuis 1949 jusqu’à l’année 2010. Les travaux de la thèse de doctorat unique de M. DIAKITE Brahima étaient axés sur le thème suivant : “La Chine: Une puissance Émergente (1949-2010)’’.

Au cours de cette soutenance, le Directeur de thèse, M. N’GUESSAN Mohamed Boubacard, a fait savoir que le document, composé de 310 pages est réparti en trois grandes parties. « Ces différentes parties sont entre autres : Les ferments de la construction de la puissance Chinoise (1949-1978), l’ouverture internationale (1958-1978) et le rayonnement interne et international », a-t-il précisé.

Après la présentation de son travail, M. DIAKITE Brahima a donc été déclaré digne du grade de Docteur en Relation Internationale option Histoire Contemporaine avec la mention très honorable et à ce titre les félicitations du jury.  Pour l’occasion, l’impétrant  avait à ses côtés le Représentant Spécial de l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine en Côte d’Ivoire, M. WANG Shifu, le Député-Maire de la commune d’Adjamé, M. FARIKOU Soumahoro, le CEO du groupe Guanxi Management, M. Géraud Randolphe KICHIEDOU, plusieurs Docteurs d’Universités, ses parents et amis.

Le président du jury, Pr M. TSIGBE Koffi Nutefé, a qualifié le travail du doctorant DIAKITE Brahima, d’œuvre utile. « Si on veut comprendre l’émergence de la Chine de 1949 à 2010, ce document est une référence », a-t-il soutenu. Selon lui, cette thèse va sans nul doute contribuer à former la future génération d’historiens et aider les chercheurs en général.

Docteur DIAKITE Brahima a pour sa part exprimé toute sa gratitude au Jury constitué des professeurs TSIGBE Koffi Nutefé, professeur titulaire d’histoire contemporaine à l’Université de Lomé, M. N’GUESSAN Mahomed Boubacard, Professeur Titulaire d’Histoire Contemporaine à l’Université FHB, M. CAMARA Moritie, Professeur Titulaire d’Histoire Contemporaine à l’Université Alassane Ouattara (UAO), M. Bamba Abdoulaye, Maître de Conférences d’Histoire Contemporaine à l’Université Félix Houphouët-Boigny (UFHB) et M. KOUADIO Guessan, Professeur Titulaire d’Histoire contemporaine à l’Université Félix Houphouët-Boigny (UFHB).

Interrogé sur son parcours et son choix portés sur la chine, M. DIAKITE Brahima a fait savoir que sa passion d’étudier sur l’Empire du Milieu est née depuis la préparation de son mémoire de Master où son sujet portait sur les relations diplomatiques entre la Chine et l’Afrique du Sud.

Ayant une bonne base à l’oral comme à l’écrit en Mandarin (Langue Chinoise), M. DIAKITE Brahima a indiqué que son amour pour la chine a aussi été impulsé par son directeur de mémoire, M. BAMBA Abdoulaye qui avait ouvert un nouveau champ de recherche axé sur la Chine. Il a exprimé toute sa satisfaction après cette distinction, son parcours et l’impact que cela a pu engendrer. Car à l’en croire, c’est grâce à ses nombreux efforts que le Mandarin est aujourd’hui enseigné au Département d’histoire à l’Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan.

M. DIAKITE Brahima fut l’un des meilleurs étudiants africains sinologues à être recrutés en 2017 pour siéger au sein du Forum des jeunes sinologues. Il faut aussi noter que M. Diakité Brahima qui a eu la chance de s’envoler pour la Chine en 2019 fait partie de l’Association des jeunes Africains sinologues, structure implantée dans tous les 54 pays du continent Africain. 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *