loader image
5 octobre 2022
简体中文 ZH-CN English EN Français FR

L'actualité Sino-Africaine

Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

Proverbe Africain

“Quand on aime il ne fait jamais nuit, l’autre nous donne la lumière”.

Proverbe Africain

“Dieu n’a fait qu’ébaucher l’homme, c’est sur terre que chacun se crée”.

Proverbe Africain

“Les marques du fouet disparaissent, la trace des injuresjamais.”

Proverbe Africain

“C’est en mer agitée qu’on reconnaît la qualité du bois du bateau”.

Proverbe Africain

“L’eau chaude n’oublie pas qu’elle a été froide”.

Proverbe Africain

“Les voiles des cœurs sont déchirés quand les cœurs se regardent en face”.

Proverbe Africain

“Si le labour se faisait avec la simple vue, n’importe qui moissonnerait”.

Proverbe Africain

“On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils finissent toujours par remonter à la surface“.

Proverbe Africain

“C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.”

Confucius

 “Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit”. 

Proverbe Africain

 “Quiconque taquine un nid de guêpes doit savoir courir.”. 

Proverbe Africain

Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

Proverbe Africain

“Quand on aime il ne fait jamais nuit, l’autre nous donne la lumière”.

Proverbe Africain

“Dieu n’a fait qu’ébaucher l’homme, c’est sur terre que chacun se crée”.

Proverbe Africain

“Les marques du fouet disparaissent, la trace des injuresjamais.”

Proverbe Africain

“C’est en mer agitée qu’on reconnaît la qualité du bois du bateau”.

Proverbe Africain

“L’eau chaude n’oublie pas qu’elle a été froide”.

Proverbe Africain

“Les voiles des cœurs sont déchirés quand les cœurs se regardent en face”.

Proverbe Africain

“Si le labour se faisait avec la simple vue, n’importe qui moissonnerait”.

Proverbe Africain

“On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils finissent toujours par remonter à la surface“.

Proverbe Africain

“C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.”

Confucius

 “Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit”. 

Proverbe Africain

 “Quiconque taquine un nid de guêpes doit savoir courir.”. 

Proverbe Africain

Côte d’Ivoire/ Sécurité routière: une association lance les clubs écoles à Abidjan

Ce mercredi 27 avril 2022, a eu lieu le lancement des clubs écoles de sécurité routière à Abidjan, précisément au collège moderne de Jeunes Filles de Yopougon (DRENA Abidjan 3). Cette activité qui a été organisée par l’association ” SECURITE ROUTIERE ET GESTION DES OUVRAGES PUBLICS DE COTE D’IVOIRE” (SERGOPCI) a enregistré la participation de dix (10) établissements scolaires, de responsables d’établissements, d’un représentant de l’office national de la Sécurité Routière (OSER) et du représentant du préfet de Police d’Abidjan.

Aujourd’hui en Côte d’Ivoire, un jour ne peut s’écouler sans que l’on ne soit informé d’un cas d’accident. Malgré les nombreuses mesures gouvernementales, le nombre d’accident s’accroit au fil des jours. Pour pallier à ce problème épineux, l’association SERGOPCI a procédé ce mercredi au lancement des clubs écoles au Collège moderne Jeunes Filles de Yopougon.

Lors de la cérémonie de cette importante activité placée sous le thème : “la prévention routière à l’école, une éducation à la citoyenneté”, le Président de l’Association SERGOPCI, M. DRIGONNE Jérome a fait savoir que le premier objectif de cette initiative est de former les élèves de tous les établissements publics et privés de Côte d’Ivoire sur la sécurité routière. Selon lui, les élèves sont mieux placés pour transmettre les informations reçues sur la sécurité routière auprès des populations ivoiriennes.

Outre cela, il a signifié que SERGOPCI sensibilisera les élèves aux risques routiers inhérents à plusieurs facteurs, emmènera les élèves à prendre conscience des comportements à risques, notamment la vitesse, la consommation d’alcool et de drogues. L’enjeu de cette importante initiative est de poursuivre un objectif citoyen destiné à développer chez les jeunes le respect du code de la route et des règles de circulation afin d’éviter des accidents sur les routes.

Présent à la cérémonie, M. Tah Bi Trah, Directeur de la Formation à l’Office de Sécurité Routière, a salué cette initiative de SERGOPCI dans la mesure où celle-ci vient renforcer la connaissance des élèves de Côte d’Ivoire sur la sécurité routière en vue de réduire au maximum les accidents de la route qui continuent d’endeuiller des familles dans le pays.

Emboitant le pas au Directeur de la formation de l’OSER, la représentante du DRENA d’Abidjan 3 a salué ce grand projet éducatif avant de signifier que cette initiative viendra combler un vide pour les élèves mais aussi pour les parents d’élèves. Saluant cette noble vision de SERGOPCI, celle-ci a indiqué que le DRENA se tiendra toujours prêt à accompagner ce projet.

Au terme de cette activité, un concours dénommé « Génie Routier » a été organisé et a mis en compétition les 10 établissements présents sur le code de la route et les panneaux de circulation. Ledit concours a été remporté par le Collège Jeunes filles SINGA de Yopougon toit rouge. Aussi, une charte de bonne conduite a été distribuée aux élèves des dix établissements présents pour la circonstance, afin que ceux-ci aient des comportements citoyens lorsqu’ils se retrouveront sur les routes.

L’objectif de ce concours était de tester la connaissance des élèves sur le code la route et toutes les questions liées à la sécurité routière.

Récemment, dans une note datant du mardi 19 avril 2022, le groupement des sapeurs-pompiers militaires (GSPM) a dénombré plus de 215 accidents de la route sur 388 interventions lors du week-end pascal. 

Selon le ministre des Transports, Amadou Koné, 95% des accidents de la route sont dus à des facteurs humains, et les principales causes de ces accidents sont, entre autres, l’excès de vitesse, l’imprudence des automobilistes, les stationnements dangereux, la défaillance mécanique, la fatigue et la consommation de substances néfastes des chauffeurs.

L’on espère que ce grand projet de SERGOPCI sera encouragé et soutenu par les autorités gouvernementales afin de lutter efficacement contre les nombreux accidents déplorables en Côte d’Ivoire.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *