loader image
29 juin 2022
简体中文 ZH-CN English EN Français FR

L'actualité Sino-Africaine

Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

Proverbe Africain

“Quand on aime il ne fait jamais nuit, l’autre nous donne la lumière”.

Proverbe Africain

“Dieu n’a fait qu’ébaucher l’homme, c’est sur terre que chacun se crée”.

Proverbe Africain

“Les marques du fouet disparaissent, la trace des injuresjamais.”

Proverbe Africain

“C’est en mer agitée qu’on reconnaît la qualité du bois du bateau”.

Proverbe Africain

“L’eau chaude n’oublie pas qu’elle a été froide”.

Proverbe Africain

“Les voiles des cœurs sont déchirés quand les cœurs se regardent en face”.

Proverbe Africain

“Si le labour se faisait avec la simple vue, n’importe qui moissonnerait”.

Proverbe Africain

“On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils finissent toujours par remonter à la surface“.

Proverbe Africain

“C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.”

Confucius

 “Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit”. 

Proverbe Africain

 “Quiconque taquine un nid de guêpes doit savoir courir.”. 

Proverbe Africain

“Quand un arbre tombe, on l’entend ; quand la forêt pousse, pas un bruit.”

Confucius

“Le bonheur n’est pas toujours dans un ciel éternellement bleu, mais dans les choses les plus simples de la vie.”

Confucius

Chine : l’épouse de l’ex-patron d’Interpol dans le collimateur de la justice

L’ex-patron d’Interpol, avait été condamné en Chine pour avoir quitté son poste en France, précisément à Lyon en 2018. Son épouse est actuellement accusée d’être la complice de ce dernier. L’information a été relayée par un média officiel ce mardi 14 décembre 2021. Malgré les contestation de Pékin, cette dame qui se fait appeler «Grace Meng» avait obtenu avec ses deux enfants l’asile politique en France en mai 2019.

Meng Hongwei, ancien vice-ministre chinois de la Sécurité publique, avait été nommé Président d’Interpol en 2016. En 2018, celui-ci a de façon subite disparu de son poste à Lyon. Cette nouvelle avait fait couler beaucoup d’encre à cette période.

Rentré en Chine, Meng Hongwei avait été placé en détention préventive pour des soupçons de corruption. Condamné à 13 ans de prison à l’issue de son procès en 2020, son épouse jurait ne pas avoir de ses nouvelles. Selon nos sources, la justice l’accusait d’avoir touché des pots-de-vin d’une valeur de 14,46 millions de yuans (2 millions d’euros) entre 2005 et 2017. Et seulement 1,7 million de yuans (240.000 euros) du montant engrangé auraient été récupérés, apprend-on.

«Les preuves montrent que la plupart des pots-de-vin acceptés par Meng Hongwei étaient conservés entre les mains et mis à la disposition de son épouse (…) qui se trouverait en France», précise une source bien introduite. Interrogé, l’ex-patron d’Interpol a invité les autorités judiciaires à récupérer le reste des biens avec son épouse appelée «Gao Meng Ge» qui assurait ne rien savoir de cette affaire.

Dans l’une de ses déclarations face à la presse américaine, «Gao Meng Ge» a appelé Interpol à «s’assurer» que son époux «est toujours en vie». Mais pour des raisons d’Ingérence dans les procédures judiciaires chinoises, l’organisation n’a pu donner suite à sa requête. Les regards de la presse internationale sont rivés sur la justice afin de savoir un peu plus sur cette affaire qui fait grand bruit.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *