loader image
26 juin 2022
简体中文 ZH-CN English EN Français FR

L'actualité Sino-Africaine

Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

Proverbe Africain

“Quand on aime il ne fait jamais nuit, l’autre nous donne la lumière”.

Proverbe Africain

“Dieu n’a fait qu’ébaucher l’homme, c’est sur terre que chacun se crée”.

Proverbe Africain

“Les marques du fouet disparaissent, la trace des injuresjamais.”

Proverbe Africain

“C’est en mer agitée qu’on reconnaît la qualité du bois du bateau”.

Proverbe Africain

“L’eau chaude n’oublie pas qu’elle a été froide”.

Proverbe Africain

“Les voiles des cœurs sont déchirés quand les cœurs se regardent en face”.

Proverbe Africain

“Si le labour se faisait avec la simple vue, n’importe qui moissonnerait”.

Proverbe Africain

“On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils finissent toujours par remonter à la surface“.

Proverbe Africain

“C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.”

Confucius

 “Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit”. 

Proverbe Africain

 “Quiconque taquine un nid de guêpes doit savoir courir.”. 

Proverbe Africain

“Quand un arbre tombe, on l’entend ; quand la forêt pousse, pas un bruit.”

Confucius

“Le bonheur n’est pas toujours dans un ciel éternellement bleu, mais dans les choses les plus simples de la vie.”

Confucius

Burkina Faso/ Projet mil : les producteurs satisfaits de l’expertise chinoise

Face aux nombreuses crises que traverse le monde, de nombreux dirigeants fondent leurs espoirs dans l’agriculture afin d’assurer la sécurité alimentaire des populations. Au Burkina Faso, à travers le «Projet d’assistance technique pour la démonstration de la culture du mil au Burkina Faso’’, dénommé projet mil, les experts chinois apportent satisfaction aux producteurs. Lancé en 2019, ce projet qui s’inscrit dans le cadre du Programme de coopération agricole Burkina Faso/République populaire de Chine (PCA-BF/CH) est bientôt à son terme.

Depuis pratiquement 3 ans, les experts chinois au Burkina Faso abattent un travail de titan au grand bonheur des producteurs de mil dans le pays à travers le projet mil. Ledit projet, selon nos sources a été lancé au Burkina Faso dans le cadre d’un programme agricole commun Chine-Burkina Faso.

Selon le Chef du projet mil, Xu Guoxin, depuis le lancement du projet, ” des résultats fructueux ont été obtenus depuis la mise en œuvre du projet, en termes de sélection et de multiplication des variétés améliorées“. Poursuivant, Xu Guoxin a indiqué que grâce aux efforts de l’équipe du projet, quatre variétés de mil chinois à haut rendement et de haute qualité ont été initialement sélectionnées pour inscrire dans le catalogue du Burkina Faso, ce qui contribuera à la sécurité alimentaire du Faso.

En termes de rendement, l’expert Chinois révèle que depuis l’arrivée des chinois, la variété de mil SUPERSOSAT a été produite sur 4,84 tonnes/ha. Ce sont au total 81 formations qui ont été organisées et 15 000 personnes qui en ont bénéficié. Par ailleurs, Xu Guoxin a souligné qu’un grand nombre de pilotes de culture de mil et d’ouvriers agricoles qualifiés avec de riches expériences théoriques et pratiques sont mis en place, ce qui va faciliter la vulgarisation des technologies avancées de culture de mil au Burkina Faso.

Dressant la liste des réalisations produites en rapport avec le projet, l’expert indiqué ceci :  l’Equipe a réalisé la rénovation de l’installation de la base de sélection semencière à Loumbila, la restauration du système de l’irrigation, l’irrigation économisant l’eau et la construction d’une usine de transformation du mil, avec un investissement total de plus de 180 millions FCFA.

Le point clé de ces réalisations est selon lui, la mise en place d’une usine de transformation de mil. Les experts agricoles chinois ont but de mener le pays sur le sentier de la sécurité alimentaire.

Le chargé du suivi des sites de démonstration du mil des Hauts Bassins, Salifou Ouattara a pour sa part indiqué que le projet mil contribue à l’avancement du secteur agricole au Burkina Faso. “La mise en œuvre du projet mil a été très bénéfique pour nous. D’abord, ce projet a apporté beaucoup de technologies en matière de productions et de techniques au niveau du mil au Burkina Faso”, a-t-il déclaré.

Il a aussi révélé que de 700 kg à l’hectare, aujourd’hui, la production de mil est passée à trois tonnes à l’hectare. Celui-ci a apprécié le travail abattu par les Chinois et exprimé la satisfaction des bénéficiaires aux experts chinois.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *